Muskoka 70.3: le parfait combo avec Tremblant ?

July 23, 2017

 Petit retour sur notre participation au IronMan 70.3 Muskoka 2017

Nous étions 3 athlètes BC à participer: Julien Schoenborn, Virginie Barbeau et moi même

J'avais de mon coté fait Syracuse 70.3 trois semaines plutôt, et Julien avait participé à Tremblant, nous y avions tous deux fait un podium dans nos catégories, quand à Virginie elle participait à son premier demi IronMan.

 

Avant d'être repris par la bannière IronMan, Muskoka était un évènement indépendant de renommé internationale qui faisait partie du calendrier des meilleurs triathlètes au monde (Craig Alexander, Mirinda Carfrae, etc...). Aujourd'hui avec la multiplication des compétitions elle n'offre plus de volet pour les Pro mais cela n'enlève rien à la beauté de ce légendaire parcours .

Le tracé à Muskoka est reconnu pour sa difficulté, en plus en vélo il fait 94km. Cela semble faire peur à quelques athlètes, mais à la base, on ne fait pas ça parce que c'est 'facile' n'est ce pas ;-)

 

Dans le calendrier 70.3 "à distance de route de Montréal" elle est placée 2 semaines après Tremblant et 3 semaines après Syracuse. Cela en fait une compétition idéale pour les athlètes expérimentés et en pleine forme qui atteignent un premier pique fin Juin. En effet, cela vous offre une seconde compétition que vous pouvez faire en profitant de la préparation effectuée pour le premier 70.3! (on s'adresse la à des athlètes bien préparés et qui ont de bonnes capacités de récupération et qui ne sont pas à risque coté blessure)

 

L'évènement offre également un cadre beaucoup plus "relax" que Tremblant car vous êtes loin de la maison, et en plus le parcours étant plus long et plus difficile (pas de stress de PB), la pression est donc moindre. De plus il y a moins de participants, vos chances de podium sont donc relativement plus élevées (attention, ne sous estimez pas trop la compétition non plus, car les vétérans du circuit en ont déjà fait un de leur favori ;-))

 

Preuve en est les podiums récoltés par Julien et moi même cette journée, terminant second et troisième de nos catégories.

 Concernant la course elle même, voici plusieurs points que nous en retirons:

 

Le nouveau setup:

- C'est un évènement beaucoup plus petit que Tremblant, environ 1400 participants (contre entre 2500 à 3000 à Tremblant). L'avantage est que cela simplifie tout le processus d'enregistrement, inscription, zone de transition, etc...

- L'accueil des bénévoles est excellente, on se sent vraiment bienvenue par la communauté, ils ont tous été hyper aidant.

- La zone de transition et le finish ont été déplacés du Deer Hust à 6km du centre ville vers le Canada Summit Center au coeur de la ville, disposant d'un large parking et d'un accès au lac. Aucun problème pour la circulation la veille et le jour de la course.

- L'expo se situe à l'intérieur du Summit Center, peut être est-ce du à la météo incertaine ? En tous cas c'est pas mal moins attractif qu'une expo extérieur, remarquez que ça permet de pas dépenser d'argent en plus :-)

 

Natation:

 

le départ se situe un peu plus bas dans le lac et il faut remonter un bras de rivière pendant 2/3 du parcours, du coup les temps sont bien plus lent que d'habitude, mais encore une fois, c'est la même chose pour tout le monde. Point positif: l'eau est chaude :-)

IronMan Muskoka 70.3 Swim course 

T1: 

Transition courte, voila de quoi regagner un peu de temps perdu à la nage ;-)

 

Vélo:

Le parcours a été modifié au début et à la fin, mais la boucle principale est resté identique. On dispose par contre de plus de temps pour se mettre en jambe avec quelques kilo assez roulants avant d'entamer le premier tiers de la boucle qui comporte la plus grosse concentration des difficultés. Le dénivelé mesuré sur mon GPS indique 1300m.

Ironman Muskoka 70.3 2017 bike course 

L'asphalte n'est pas toujours parfaite sur quelques secteurs mais globalement pas de soucis. Le parcours comporte de nombreuses cotes mais elle ne sont pas très longues comme elles peuvent l'être à Syracuse, tout en étant moins facile à avaler qu'a Tremblant. Il faut effectuer beaucoup de changement de vitesses, mais globalement ça passe assez vite, on se retrouve ensuite sur des parties plus roulantes ou on peut exploiter son matériel aéro a fond :-) 

On retrouve ensuite quelques belles montées vers Huntsville.

Les derniers km sont plus faciles, permettant de bien préparer la course à pied.

GROS avantage de ce parcours ainsi que du nombre de participants moins important: il y a très peu de drafting.

 

T2:

Tous les vélos sont rangés dans les rangées suivant les groupes d'âge. Pas de rack Club ou AWA. Ça peut paraitre futile, mais si vous jouez le podium l'avantage est que vous pouvez compter le nombre de vélo en arrivant et déduire votre place en débutant la course a pied. 

 

Course à pied:

C'est la le gros avantage du nouveau parcours: tout se déroule en ville. On a donc le support de la foule tout le long.